Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Retour page d'accueil  
 
   
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/amas.jpg
 
Interrogation sur l'univers.

L'énigme des amas globulaires


Je suis intrigué par l’absence d’explication à propos des amas globulaires.

Voilà un objet astronomique qui garde une homogénéité mais ne répond pas aux lois habituelles de gravitation qui transforme peu à peu en disque un ensemble de corps reliés par la gravité.

Or ces amas (souvent très vieux) non seulement restent strictement sphériques malgré le temps, mais leurs orbites autour du centre galactique reste elles aussi sphériques. Quelle force réussi à stabiliser aussi durablement ces objets ? Pourquoi n’obéissent-ils pas comme les autres objets à l’influence de la galaxie pour tourner sur le plan galactique.

La gravité de la terre est maximale à sa surface, elle diminue en s'éloignant dans l'espace de même en allant vers le centre de la planète. De même la gravité d’un nuage de poussière étant maximale à sa surface, cela tends à lui donner une netteté visuelle spectaculaire. Lorsqu’un objet astronomique est de taille moyenne cela produit une forme de sphère, mais dès qu’il atteint des tailles trop grandes il prend des formes aléatoires, comme le fond les bulles de savons de très grande taille.

Or cette gravité ne donne pas le même effet sur un amas globulaire dont la densité d’étoiles est très progressive, et reste parfaitement sphérique même pour une grande taille.

Contrairement à une galaxie, un amas globulaire ne semble pas avoir un centre matérialisé par un objet particulier. Tout cela me fait soupçonner une force de répulsion interne équilibrant la gravité, et unifiant la structure de l’amas, je ne crois pas que le seul rayonnement suffise. Existe-t-il des travaux sur ce sujet ? Les seuls que j’ai trouvé décrivent mais n’expliquent pas.

Je soupçonne que répondre à cette question nous ferait découvrir de grandes nouveautés astronomiques.

Pour en savoir plus site du Club Astronomie du FLEP de Coulounieix-Chamiers.

Suggestion d'explications


Si j’observe le système solaire, je vois plutôt des planètes gazeuses à l’extérieur et des planètes telluriques au centre. Reste des astéroïdes rocheux correspondant probablement à une planète détruite entre Mars et Jupiter.

Je sais qu’en chimie, on utilise la vitesse de migration des corps chimiques différenciée à travers un substrat. vitesse La chromatographie sépare chaque élément en fonction de leurs caractéristiques.

N’existerait-il pas dans le système solaire un forme de tri des substances par deux forces contradictoires, la gravitation en direction du solaire et le vent solaire en sens inverse.

Ce tri rassemblerait certaines molécules sur certaines zones, l’eau moléculaire apportée par les comètes, par exemple serait statistiquement rassemblée au niveau de l’orbite terrestre, ce qui expliquerait sa présence essentiellement sur terre. L’hélium et les gaz plus légers s’accumuleraient sur les géantes gazeuses.

L’eau de Mars évaporée au cours de millénaires descendrait sur terre en même temps que l’eau de Vénus serait repoussée vers la Terre.

Si nous considérons le système de lunes de Jupiter comme une maquette en réduit du système solaire avec un « soleil » trop petit pour s’allumer Jupiter, le même phénomène produit l’accumulation d’eau au niveau de Ganimède.

Existe-t-il un astronome qui pourrait vérifier cette hypothèse en calculant si les vitesses de migration dans le vide d'une molécule d'eau attirée par la gravité et repoussée par le vent solaire ne s'équilibrent pas autour de l'orbite terrestre ?

Page écrite le 17/09/2016



Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
05-03-2017 à 17:27
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOIS  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOIS
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.