Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Retour page d'accueil  
 
   
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 

    La vie est d'une richesse infinie, pourtant nous avons encore plus: l'imagination !

Libres réflexions

Inventons une religion !


Pour inventer une religion il nous faut définir le divin, alors un dieu ou plusieurs ?

Bon comme pour tous les Dieux, il leur faudrait de la puissance, de la perfection, de l’éternité, et surtout une énorme dose de prétention sinon ils n'exigeraient pas d'être autant honorés.

Un dieu c’est plus simple moins de problèmes relationnels entre eux, mais par contre pour les adeptes plus de difficultés s’ils ne sont pas d’accord sur sa représentation ou certains de ses préceptes, alors que plusieurs Dieux permettrait de contenter tout le monde car chaque adepte peut se choisir son préféré ?

Bon vous avez fait votre choix ? Passons aux symboles graphiques, qui doit être un bon logo accrocheur : les symboles du ciel, croissant, cercles ou étoiles à N branches sont déjà des classiques, bon reste les croix, mais elles sont déjà déclinées dans toutes les variantes, triangles carrés ou cercles ? Mais là aussi, les croyants ont épuisé l'imagination, que reste-il ? Le point passerait inaperçu, la ligne peu convaincante, les pentagrammes; hexagrammes polygrammes sont pris aussi, zut alors que choisir ? Même les mains sont déjà utilisées dans différentes positions, presque tout le bestiaire a été utilisé aussi … qui a une idée ? Je suis preneur…

Maintenant tout cela est très bien mais il n’y a pas de Dieu sans prophète, messie, messager gourou, etc… Il faut bien un intermédiaire sublimé pour transformer toutes ces inventions en quelque chose de croyable, de sacré, si cette divinité est affirmée par n'importe qui, ce serait n’importe quoi, alors il faut inventer un sacré personnage, faute de mieux, d’une prétention exceptionnelle avec un ego démesuré pour valider tout cela. Le mieux est de se prendre soi-même (beaucoup l'ont fait même de nos jours) après tout il faut bien être exceptionnel pour réussir à inventer un Dieu! Il est vrai que chacun se sait exceptionnel mais comment le faire savoir aux autres ? Seule solution, inventer un visiteur, une révélation, une apparition, un messager, voilà le truc ! Un ange qui est venu me dire que j’étais exceptionnel ! Oh vous ne l’avez pas vu ? Oh quel dommage, pas de chance, j’étais tout seul dans ma grotte ! Mais si, mais si, il est venu, il m’a tout dit ce que je devais vous dire ! La preuve ? Je suis en train de vous le dire ! Vous ne me croyez pas, allons venez dans la grotte, regardez ici et là des traces de pas et des traces de flammes ! Bon sang mais c’est bien sur !

Bon c’est bien aussi d’avoir un texte sacré, là c’est emmerdant car il faut l’écrire et c’est fastidieux, heureusement il ne s’agit pas d’un roman qui se doit d’avoir une certaine cohérence, une logique, un style, se terminant par une chute de préférence inattendue, bien que parfois cela fasse l’affaire mais il y a plus simple. Chaque matin au réveil rédigez une petite phrase, l’essentiel étant qu’elle soit assez vague pour être « interprétable » c’est important ça l’interprétation. Eviter des faits, des objets, des dates ou des chiffres cela gène beaucoup l’interprétabilité, parlez de grands sentiments avec des dialogues ou des anecdotes tirées de votre quotidien, cela fait plus vivant plus réaliste. Mais le truc, la grande astuce est de les nu-mé-ro-ter ! Cela fait tout de suite plus sérieux ! L’ordre n’a que peu d’importance mais le plus important est le numéro ! Imaginez la sagesse qui émanera de celui qui saura citer de mémoire le texte numéro x de vos écrits ! C’est forcément une grande intelligence pour avoir une telle mémoire, moi je n’aurais jamais pu…

Bon j’ai mis dans mon étude de marché, dieu, le logo, le gourou, le messager, le texte, les fondamentaux sont là passons aux choses plus réelles :

Il faut choisir ensuite des rituels, cérémonies collectives et individuelles, par quoi les remplir ? Attention les gestes sont plus importants que les mots, ceux là étant répétés ad nauseum, leur sens importe peu, l’essentiel est qu’ils soient les plus obscurs et le plus contradictoires possible afin de suggérer des réflexions insolubles à l’infinies… par contre les gestes doivent être suffisamment astreignants pour éviter que ces simagrées n’entraîne le fou-rire, il faut épuiser le bonhomme par une savante chorégraphie ou chaque erreur de geste soit péché ! Plus il y aura de tradition plus il faudra se garder de transgressions, cela occupera assez les esprits pour les empêcher de trop réfléchir…

Parmi ces traditions l’habit : Car il faut aussi choisir des vêtements ! Trrrrès important les vêtements ! C’est à l’apparence que vous prouverez votre foi ! A quoi bon être croyant si l’on ne peu pas l’afficher publiquement, sans cela vous retomberiez dans l’anonymat stérile et banal, une bonne religion se doit de vous sortir du commun des mortels non ? Il est de bon ton d’ailleurs d’habiller différemment les différents initiés de votre hiérarchie, parce que si vous croyez que leur sagesse peut-suffire à les distinguer, bonjour les dégâts !

A ce propos, le choix des sous-traitants est important, ces demis-gourous qui vont décupler votre message suivant le principe bien connu: transmets ce message à dix personnes de ton entourage, tu seras dix fois plus … (choisir la mention qui vous convient). Pour cela deux solutions, soit vous les désignez solennellement après une sérieuse étude d’aptitude, où la docilité est la première des qualités requises, soit vous les laisser libres de se déclarer sous-chefs eux-mêmes. Pour la première solution cela demande plus de boulot mais vous aurez une certaine sécurité dans la maison, mais si la seconde solution vous offre l’avantage spontanés d’un beaucoup plus grand nombre de commerciaux (tout autre mot serait jugé inconvenant par l’une au l’autre des offres actuellement présentes sur le marché), il y a de fortes chances qu’ils se disputent le cheptel entre eux ! Mieux vaut attendre votre mort pour choisir cette solution.

A j’oubliais une religion est toujours éternelle pour ses adeptes biens sur, alors il faut se trouver des antécédents sinon elle paraîtrait très vite opportuniste… Alors là facile, il y a tant de livres écrit par tant d’illuminés depuis tant de temps, il suffit d’un peu de recherche et on trouvera bien quelque part un mot pour prophétiser votre venue, plus qu’à changer éventuellement mon nom par le nom de celui qui est annoncé et hop le tour est joué ! Ça y est, me voilà prophète d’un nouveau dieu, intronisé en secret par son meilleur messager, annoncé depuis la nuit des temps, porteur d’un message mystérieusement « savant ».

Bon tout est en place ? Ah non… il manque l’essentiel ce qu’on porte sur son cœur, le plus divin, le plus sublime, le pouvoir absolu, celui qui déplace les montagnes, celui qui ôte tous les doutes, vous avez deviné : Le fric bien sur ! Alors là tout simple, il suffit de la ramasser dans la poche de ceux à qui vous promettez sagesse, savoir, santé, ceux que vous honorez de votre contact et qui sont donc évidemment bien supérieurs à leurs congénères, méprisables d’avoir ignoré votre Dieu, votre grandeur et la sienne par conséquent. Car un disciple sera d’autant plus «honorable » du fait qu’il vit proche de votre ombre ! Alors promettez tout, les connaissances, l’éternité, le paradis, la lune, le paradis, bref ! Faites comme sait si bien le faire tout politique qui veut vivre au dépend de ceux qui croient en ses promesses. Un classique !

Pour l’argent ne le dites à personne mais j’ai un truc : Enseignez la charité, cela sonne très bien, et chacun de vos disciples pourra s’acheter une meilleure place au paradis en proportion de ce qu’il donne aux pauvres, c’est du plus bel effet et ça ne vous coûte rien mais voilà la cerise sur le gâteau, il vous faut proclamer haut et fort que vous-même, faites vœux de pauvreté ! Alors à quel pauvre croyez-vous que le disciple, assoiffé de reconnaissance, donnera-t-il de préférence son obole pour être bien vu de vous et donc de Dieu ? Voilà vous avez tout compris !

Mais hélas tout n’est pas parfait ! Il y a des épines, méfiez-vous de vos disciples, ils sont dans le secret des Dieux et finissent souvent par vous piquer votre job un jour ou l’autre…

Page écrite en février 2008



Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 07:45
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOIS  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOIS
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.

Tweeter

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 07:45
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOIS  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOIS
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant marie-claude leloire - le 20-01-2012 à 10-56

une déesse ferait bien l'affaire ...

Ajouter un commentaire.