Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Retour page d'accueil  
 
   
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/moisson.jpg
 
Société

Trois époques.


100 paysans dans le champ de blé pour la moisson ont posé la faux et la gerbe pour faire la pause ensemble venus des champ voisins à l’ombre de la haie parmi des chants d’oiseaux, fauvettes, hirondelles, pinsons, roitelets. Le maître de ferme est content.

10 agriculteurs dans le grand champ de céréales pour la moisson de blé dur ont arrêté le tracteur pour prendre un petit en-cas, les voisins sont trop loin et de toute façon ils parlent une autre langue, seuls des pigeons glanent des grains échappés de la batteuse. Le patron surveille l’heure.

1 exploitant agricole dans la zone céréales Monsanto XK47 stope un instant sa batteuse climatisée pour vérifier le cours du blé sur son iphone afin de savoir s’il doit finir sa récolte à tout prix ce soir pour espérer bien vendre, il n’y a plus d’oiseaux. Le patron c’est lui.

100 canuts ont lancé la navette sur leur métier à tisser manuel, et patiemment voient croitre peu à peu la pièce de drap qu’ils espèrent finir et plier avant la fin de la journée. Blaguant à travers la ruelle ou claquent les sabots des chevaux et les grincements des charettes.

10 tisserands ont lancé les moteurs de leurs métiers à tisser mécanisés et ajustent le correct enroulement des toiles que le camion viendra chercher ce soir, la radio couvre à peine les cliquettis rythmés des machines.

1 ingénieur parcourt l’immense hall et surveille les machines industrielles crachant des kilomètres de tissus variés que des manœuvres empilent en containers obligés de se parler par signes vu le vacarme.

100 secrétaires dans le hall de la banque tapent avec virtuosité et force bavardages sur leurs machines à écrire les centaines de lettres qu’une armée de facteur va distribuer deux fois par jour aux quatre coins de la ville.

10 secrétaires pianotent sur leur clavier d’ordinateur les milliers de lettres standardisés que la poste ira distribuer chaque jour aux différentes zones industrielles.

1 secrétaire de direction surveille les millions de lettres du mailing personnalisé qui partiront par email chaque seconde directement aux intéressés du monde entier.

100 patrons se rencontrent au grand pèlerinage de la Saint Machin, ils se paient mensuellement chacun 3 ans de salaire de leurs ouvriers les moins payés.

10 chefs d’entreprises se rencontrent en congrès professionnels, ils se virent tous les mois chacun 30 ans de salaire de leurs salariés les moins payés.

1 président directeur général de multinationale visiophone avec ses confrères depuis son bureau, il encaisse chaque mois 300 ans de salaire de ses « ressources humaines » les moins payés.

1 clochard chante dans la rue après avoir trop bu et fait rire les ouvriers

10 mendiants boivent dans la rue après avoir mal dormi et gênent les clients

100 chômeurs trainent dans la rue désœuvrés et inquiètent les actionnaires qui décident que :

1 000 000 soldats partent à la guerre contre 1 000 000 d'ennemis aussi convaincus qu'eux de se battre pour la juste cause.

1 000 aviateurs s’envolent pour détruire 1 000 usines, toujours convaincus de se battre pour la liberté

1 président décide d'appuyer pour sa cause, sur le bouton nucléaire qui va détr…

Zéro secrétaire, tisserand, paysan, il n’y a plus de mendiant, clochard, chômeur, patron, ni même de président.
Il n’y a plus de liberté, ni de juste cause...

Mais quand reviendront les fauvettes ?

Page écrite le 09/12/2012 - mise à jour le



Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 07:45
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOIS  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOIS
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.